BAGNÈRES Pierre

Ouvrier charpentier, Bagnères fut condamné à mort pour conspiration contre le gouvernement royal par la cour d’assises de Mont-de-Marsan (Landes) le 5 février 1817. Un de ses co-ïnculpés, Jean Lafargue, ouvrier agricole, fut également exécuté ; huit autres furent condamnés à des peines de prison. Voir Jean Lafargue*
Hubert Delpont nous précise : Cette condamnation fut commuée en 20 ans de travaux forcés par une lettre de grâce de Louis XVIII signée le 25 août 1817.
Le 2 novembre, les deux condamnés furent exposés au carcan place Saint-Roch de Mont-de-Marsan et marqués au fer rouge de la lettre T (travaux forcés à temps limité).
Selon le N° 6 du journal La Liberté du 21 avril 1848 imprimé à Mont-de-Marsan, Laffargue mourut au bagne de Rochefort à une date qui me reste inconnue et Bagnères mourut de ses suites après avoir été libéré par la Révolution de 1830.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25575, notice BAGNÈRES Pierre , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er avril 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Landes, série M. — Courriel d’Hubert Delpont, mars 2017.

Version imprimable Signaler un complément