AZÉMAR Jean-Baptiste, César

Né en 1807 à Pise (Italie) où son père était fonctionnaire impérial, Jean-Baptiste Azémar se fixa à Paulhan (Hérault), berceau de sa famille. En 1830, il publia à Montpellier Le Livre du Peuple, abrégé d’histoire générale qu’il aurait écrit en collaboration avec l’avocat Gustave Laissac. Officier de la garde nationale de Paulhan, il fut suspendu en 1834, comme « démagogue exalté et dangereux ». En 1838, il vint s’établir à Paris et, le 24 février, combattit sur la barricade de la rue de Valois. Il échoua, dans le département de l’Hérault, aux élections à la Constituante d’avril 1848. Le 4 mai à Sète, le 8 mai à Bédarieux, il prononça des discours qui lui valurent de comparaître, avec Alfred Sabatier, devant les assises de Montpellier pour attaques contre le principe de la propriété. Il fut acquitté le 22 août 1849 mais il avait été à nouveau battu aux élections législatives du 13 mai en vue desquelles il avait prononcé les discours qui l’avaient amené en cour d’assises.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25518, notice AZÉMAR Jean-Baptiste, César, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 3 octobre 2017.

ŒUVRE : Le Livre du Peuple, Montpellier, 1830.

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 4 M 250, et cour d’assises, doss. 7.116. — Les candidats à la députation nationale, pour le département de l’Hérault, Montpellier, 1848, in-12, p. 7.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément