AZANS Charles, ou AZAN Charles

Inculpé à Tours (Indre-et-Loire) en juin 1853 pour propos séditieux, Charles Azans comparut de nouveau avec une cinquantaine de personnes devant les Assises d’Indre-et-Loire du 10 au 15 mars 1854, pour affiliation à la Marianne, distribution d’écrits séditieux, complicité dans la fabrication et la détention d’armes (Arch. Dép. Indre-et-Loire, série M). Voir Pierre Bordage*, Jean Brédif*, Jules Martinet*, Jean-Baptiste Villemot*
Selon les archives judiciaires, Charles Azan était né à Verdun (Meuse) le 27 mai 1814. Fils d’un domestique, il exerçait la profession de maître-menuisier à Mettray (Indre-et-Loire) depuis la fin de 1848. Il possédait en outre la qualification d’ébéniste. Selon la police, il avait joué un rôle révolutionnaire à Paris dans la première moitié de l’année 1848. En juin 1853, après avoir proféré des « cris séditieux » dans un cabaret de Tours, il avait pris la fuite. Voir Arsène Lhommeau*, François Martel*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25517, notice AZANS Charles, ou AZAN Charles, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Indre-et-Loire, série M et série 1 U, Procès de la Marianne de mars 1854.

Version imprimable Signaler un complément