AZAM Antoine (jeune), dit Guignarron

Né à Limoux (Aude) en 1820. Fils de Jean Azam. Ouvrier fileur de laine, Antoine Azam participa le 4 novembre 1839 à la grève des ateliers de filature de Léopold Poulhariès, fabricant de drap à Limoux. La grève avait pour but d’obtenir une augmentation de salaire de cinquante centimes par cent « doubles ». Les cent « doubles » étaient payés jusqu’alors trois francs. Antoine Azam fut condamné par le tribunal correctionnel de Limoux à un jour de prison, le 27 décembre. Voir Pierre Azam*, Dominique Fournil*, Joachim Ribes*, Jacques Tergan*, Antoine Vidal dit Menjou*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25515, notice AZAM Antoine (jeune), dit Guignarron , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Aude, U 136 et 152.

Version imprimable Signaler un complément