AYGUEPARSE, dit Aurillac-l’Intrépide

Ouvrier teinturier. Compagnon du Devoir. Fixé à Paris après avoir fait son Tour de France, Aygueparse y publia en 1848 une Histoire complète du Compagnonnage, de la franc-maçonnerie et des principales Sociétés secrètes, dont les informations ne sont pas à négliger et qui pour son auteur est la source unique de renseignements.

Aurillac l’Intrépide ne connut pas Perdiguier, du moins personnellement, mais son point de vue favorable à la réconciliation des divers groupements compagnonniques corroborait celui de Perdiguier. Sans doute, comme Perdiguier, a-t-il pendant la Seconde République continué sa propagande pour l’union et la rénovation des compagnonnages. Voir Ricateau, dit Bédarieux-la-Victoire*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25510, notice AYGUEPARSE, dit Aurillac-l'Intrépide, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 23 décembre 2010.

SOURCE : Jean Briquet, Agricol Perdiguier, Compagnon du Tour de France et Représentant du peuple, Paris, 1955.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément