AUCHÈRE Jules, dit Manaud

Par M. Pigenet

Né vers 1823, Jules Auchère était fabricant de formes à La Borne, un hameau de la commune d’Henrichemont (Cher) où les potiers étaient nombreux. Marié, son appartenance à la société secrète locale lui valut d’être condamné, en 1852, à la déportation en Algérie (Afrique plus). Trois ans plus tard, de retour dans son village d’origine, il fut victime du stratagème mis au point par un escroc — Charles Berger* — qui, se faisant passer abusivement pour un ancien déporté politique, vivait des secours collectés parmi les anciens partisans de la République démocratique et sociale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25380, notice AUCHÈRE Jules, dit Manaud par M. Pigenet, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 30 août 2017.

Par M. Pigenet

SOURCES : Arch. Nat., BB30/399. — Arch. Dép. Cher, 30 U 247.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément