CORNU Pierre, André

Par Jean-Luc Pinol

Né le 7 janvier 1896 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; syndicaliste cheminot CGTU de la Seine [Hauts-de-Seine].

Pierre Cornu habitait 72, rue de Neuilly à Clichy (Seine, Hauts-de-Seine) et était chaudronnier aux ateliers des Batignolles. En octobre 1923, il fut réélu secrétaire général de la section technique du Matériel du syndicat unitaire des cheminots de Paris-État, rive droite. Outre Cornu, le bureau de la section comprenait Starck, Martin, Marcel Bollaert et Nicolle. Délégué au congrès de la CGTU à Bourges (Cher) en novembre 1923, il se déclara satisfait de l’adoption de la motion majoritaire. En 1926, il était secrétaire adjoint du syndicat unitaire des ateliers des Batignolles. (Voir Auguste Langlais). En 1927, Cornu était trésorier de l’Union unitaire des cheminots de la région parisienne. (Voir Jules Magret).
Se confond-il avec Cornu, de Clichy, délégué à la conférence de la minorité parisienne les 30 novembre et 14 décembre 1930 (Bourse du Travail de Paris) et créateur du Comité pour l’indépendance du syndicalisme de Clichy ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article2537, notice CORNU Pierre, André par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 18 mai 2012.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCES : Arch. Nat. F7/13586, IIe congrès CGTU, novembre 1923, F7/13668, rapport du 2 octobre 1923, F7/13672, rapport du 24 avril 1926, F7/13676, rapports du 24 septembre, du 2 octobre et du 3 décembre 1923, F7/13681, rapport du 12 février 1927. — Le Cri du Peuple, 1930.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément