ASPE

Compagnon tailleur de pierre du Devoir de Liberté, peut-être frère de Louis Aspe*, condamné le 22 décembre 1826 par le tribunal de Dijon à deux ans de prison, 16 F d’amende et 600 F de dommages et intérêts pour avoir blessé d’un coup de compas, entraînant une incapacité de travail de plus de vingt jours, un autre ouvrier appartenant à une organisation rivale, sur un chantier de Tournus (Saône-et-Loire). Voir Jacques Arnale*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25324, notice ASPE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., F 7/9787.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément