ARTAUD Nicolas [ARTAUD Louis, Marie, Nicolas]

Par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot

Né le 6 décembre 1794 à Paris, mort le 9 novembre 1861 à Paris. Professeur. Rédacteur dans divers journaux d’opposition sous la Restauration.

Ancien élève de l’École normale (promotion 1812), il était un hôte assidu du « grenier » de Delécluze et du salon Stapfer. professeur au collège Louis-le-Grand, il fut privé de sa chaire le 30 septembre 1824, et devint agrégé-suppléant dans le même collège : le Conseil royal de l’Instruction publique sanctionnait ainsi, selon Philippe-Albert Stapfer*, sa collaboration aux Tablettes Universelles et son appartenance à la Société de la morale chrétienne. Il fut rétabli dans ses droits de professeur titulaire en janvier 1828.
Artaud avait ouvert en décembre 1824 à l’Athénée un cours de littérature qui eut un certain retentissement ; il publia le discours d’ouverture en 1825, ainsi que diverses brochures d’histoire littéraire, des traductions de chants populaires d’Écosse et de divers auteurs grecs et latins. Il donna quelques articles à la Revue Encyclopédique (1822-1825) et collabora aux premiers numéros du Producteur, mais il semble que son activité de journaliste se soit exercée surtout au Courrier français, où ses articles sont nombreux. Dès la fin de 1824, il fréquentait les « lundis » de Dubois dès la fin de 1824 et collabora également au Globe, sûrement jusqu’en 1826 et après, selon le témoignage de Rémusat. Il devint inspecteur général de l’Université à partir de 1835 et en relation avec Enfantin* en 1844. Il fut encore membre du Conseil académique qui se réunit le 22 janvier 1831 et qui sanctionna sévèrement les étudiants qui voulaient créer une association et organisaient des manifestations. Parmi ceux-ci, Augsute Blanqui*, Jules Sambuc*, Fulgence Girard*, etc... À l’issue de ce conseil une bousculade eut lieu dont furent rendus responsables les étudiants sanctionnés qui furent arrêtés, passèrent trois semaines en prison et furent libérés pour non-lieu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25312, notice ARTAUD Nicolas [ARTAUD Louis, Marie, Nicolas] par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 14 août 2016.

Par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot

ŒUVRES : Essai littéraire sur le génie poétique au XIXe siècle, Paris, 1825. — Des Grecs et de leur situation actuelle, Paris, 1825. — Chants populaires des frontières méridionales de l’Écosse, recueillis par Walter Scott (trad.), Paris, 1826.

SOURCES : J.-J. Goblot, Documents pour servir à l’histoire de la presse littéraire, Le Globe, 1824-1830, Paris, Champion, 1993. — Bibl. de l’Arsenal, Fonds Enfantin, ms. 7 671/23. — L.-A. Blanqui, Œuvres I. Des origines à la Révolution de 1848, textes présentés par D. Le Nuz, Nancy, Presses Universitaires, 1993. — Notes de P. Régnier et J. Risacher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément