ANGLEMONT (d’) Arthur

Fouriériste, Arthur d’Anglemont fut un des administrateurs de la banque du Crédit au Travail, fondée par Jean-Pierre Béluze* en 1863. En juin 1864, avec 26 autres citoyens, comme Béluze, Joseph Delbrouck*, Élie Reclus* et Élysée Reclus*, membres ou même délégués aux commissions du Crédit au Travail, il fit paraître une brochure Association générale d’approvisionnement et de consommation, annonçant et justifiant la fondation, à Paris, de la première coopérative de consommation d’esprit « rochdalien ». En fait, il s’agissait plutôt d’une expérience fouriériste complétée et précisée par les règles pratiques de Rochdale. La propagande coopératiste donnait, alors, aux phalanstériens fidèles l’occasion de jouer encore un rôle social.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25190, notice ANGLEMONT (d') Arthur, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 21 août 2013.

ŒUVRE : Arthur d’Anglemont a signé la brochure est question ci-dessus et dont le titre complet est : Association générale d’approvisionnement et de Consommation. Exposé des motifs, Paris, Imprimerie de Dubuisson et Cie, rue Coq-Héron, n° 5, 1864, suivie d’un Projet de statuts, de 16 pages in-8°. Il a collaboré à La Rénovation, revue du fouriérisme. Seul, il a publié : La Société harmonieuse par la Science et le fraternel Amour. Extrait de L’Être Astral Social, cinquième volume de l’Omnithéisme, Paris, 1893.

SOURCE : Jean Gaumont, Histoire générale de la Coopération en France, t. I, p. 485-486.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément