ANDRON

Ébéniste ; il fonda à Paris la Boulangerie véridique, association de consommation d’inspiration fouriériste.

Ouvrier ébéniste, du groupe phalanstérien de l’Union harmonienne de Jean Czynski*. Le 15 juin 1838, il fonda la Boulangerie véridique dans le but de vendre le pain au prix de revient. La durée était fixée à 9 ans. Le fonds social était de 6 000 F, divisé en 1 200 actions de 5 F. Afin d’éviter toute concentration du capital, il était interdit aux souscripteurs de posséder plus de quatre actions. Il y eut de la sorte près de 800 porteurs d’actions. Sur les bénéfices, un intérêt de 5 % était alloué au capital-actions, le surplus des bénéfices nets était réparti à raison de 1/3 aux employés et ouvriers associés, et des 2/3 restants aux actionnaires-consommateurs. La Boulangerie véridique livrait le pain à domicile.
L’association était administrée par un conseil de 15 membres élus en assemblée générale. Elle fonctionnait sous la direction du gérant responsable qui était précisément Andron. Son siège social était établi, 24 rue Pavée, à Paris, dans l’Hôtel Lamoignon qui existe encore aujourd’hui. Le magasin de vente et le four se trouvaient impasse des Carrières, rue des Amandiers, à Ménilmontant. La première année d’existence fut bonne, mais il ne semble pas que cette association fouriériste de consommation fondée par Andron ait duré plus de trois ans. Voir Jean Czynski*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25165, notice ANDRON , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gaumont J., Histoire générale de la Coopération en France, t. I, p. 229.

Version imprimable Signaler un complément