ANDRÉ Jean-Baptiste, Honoré

Perruquier né à Roussillon (Isère), le 3 janvier 1806. D’opinions démocrates socialistes, Jean-Baptiste André était membre de la Société des Invisibles ou Nouvelle Montagne. Il fut incarcéré pendant cinquante-cinq jours à Lyon, lors du complot d’Alphonse Gent, remis en liberté faute de preuves (1851). Le 10 février 1852, il fut condamné à la surveillance de la haute police. Voir Chevassus*, Eugène Cornu*, Alphonse Gent*, Ode* ou Odi*, Barthélémy Olive*, Benoît-Joseph*, Benoît Sanlaville*, François-Marie Saunier*, Jean-Clément Vincent*, et pour le 2 décembre 1851 : Léculier Pierre*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25146, notice ANDRÉ Jean-Baptiste, Honoré, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Rhône, série M, Victimes du Deux Décembre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément