AMYOT

Fils de François Amyot et, comme lui, combattant parisien de juin 1848, il fut condamné par contumace à la transportation.
Voir Clarisse Amyot* et François Amyot*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25107, notice AMYOT , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., F 7/2586 et Arch. P.Po. A, a/429.

Version imprimable Signaler un complément