AMBROISE Alexandre

Né à Beugneux (canton d’Oulchy-le-Château, arrondissement de Soissons), piqueur de moellons en 1859, domicilié à Château-Thierry (Aisne), Alexandre Ambroise fut le « chef moteur de la coalition » des ouvriers employés aux réparations du tunnel de chemins de fer de Chézy-sur-Marne dont 37 sur 180 se mirent en grève les 14 et 15 janvier 1859. Prévenu de "coalition d’ouvriers", mais avec circonstances atténuantes, il fut condamné à trois mois de prison le 28 janvier 1859 par le tribunal correctionnel de Château-Thierry. Voir Despaux*, Guérin*, Guillemin*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25092, notice AMBROISE Alexandre, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 13 novembre 2017.

SOURCES : Arch. Nat. F 1 C III Aisne ; F7/ 3913. — Arch. Dép. Aisne, 25 U 21 ; 1 Mi 118 ; 1 Mi 397. — Notes de G. Dumas.

Version imprimable Signaler un complément