AMARD L. V. Frédéric

Médecin à Lyon (Rhône), le Dr Frédéric Amard était président de la Société de médecine et du Cercle littéraire de Lyon. Il était l’auteur de l’ouvrage intitulé Association intellectuelle. Méthode progressive et d’association, ou de l’art d’étudier et d’opérer dans toutes les sciences, et particulièrement en médecine, Paris, 1821, deux vol. in-8°.
Selon Amard, l’association « développe... le collectisme (sic), passion toute relative à l’espèce, plus véhémente qu’aucune de celles qui regardent l’individu » (t. I, p. 243). Ce terme et la notion qu’il représente connurent un certain succès chez les saint-simoniens et les fouriéristes jusque vers 1848.
Amard, dont les idées étaient ainsi très proches de celles de Fourier, entra en correspondance avec celui-ci.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25083, notice AMARD L. V. Frédéric, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Hubert Bourgin, Fourier. Contribution à l’étude du socialisme français, Paris, 1905, p. 116 et sq. — Philippe Régnier, Les Idées et les opinions littéraires des Saint-Simoniens (1825-1835), thèse, Paris, 1983. — Jacques Grandjonc, Communisme/Kommunismus/ Communism. Origine et développement international de la terminologie communautaire prémarxiste des utopistes aux néo-babouvistes, Trier, Karl Marx Haus, 1989, p. 116-117. — Notes de J. Grandjonc.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément