AMANS Étienne

Né le 28 octobre 1803 à Carcassonne (Aude), mort à Bône (Algérie) le 7 décembre 1852. Étienne Amans était coutelier à Mazamet en 1851, veuf avec quatre enfants. La commission mixte de 1852 le considérait comme « socialiste ardent » et membre de la société secrète qui préparait la venue de la République sociale. Accusé de fabriquer « les poignards dont chaque membre devait être armé », il fut condamné à Algérie plus où il mourut.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25079, notice AMANS Étienne, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 26 juin 2018.

SOURCES : Arch. Dép. Tarn, IV M2-47. — Arch. Nat. F15-4090. — Notes de R. Cazals

Version imprimable Signaler un complément