ALRIC Henri Frédéric

Né le 23 décembre 1804, mort le 9 avril 1835 à Abouzabel (Égypte) ; saint-simonien.

Originaire de Strasbourg (Bas-Rhin). Sculpteur, Henri Alric fut l’élève à Florence de Bartolini. Converti au saint-simonisme par Cendrier* et par Jules Laure* en 1831, il rejoignit en 1833 le groupe d’Enfantin en Égypte. Le pacha l’engagea comme professeur de dessin à l’École de cavalerie de Gizeh et lui fit faire son buste après avoir vu celui qu’il avait fait de Soliman pacha (alias le colonel Sève). Il mourut de la peste alors qu’il venait de créer avec Cognat* une fabrique d’ornements en « carton pierre ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25071, notice ALRIC Henri Frédéric, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 10 janvier 2010.

SOURCES : Marcel Emerit, « Les saint-simoniens à Strasbourg (1830-1836) », Annales de l’Est, 1976, n° 1, p. 65-78. — Bibl. de l’Arsenal, Fonds Enfantin, ms. 7 604/171, 7 707/78, 7 790/93, 7 791/54. — Notes de Ph. Régnier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément