ALLIER Joseph

Par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot

Né le 20 juin 1794 à Avignon (Vaucluse). Avocat. Collaborateur de journaux libéraux sous la Restauration.

Avocat à la Cour royale de Paris, Joseph Allier fut l’un des rédacteurs du Doctrinaire en 1818, membre de la Charbonnerie et auteur de diverses brochures politiques en 1820. En 1822 il donna quelques articles à la Revue encyclopédique , publia un Manuel de l’émigré en 1825 puis collabora au Producteur à partir d’octobre 1825 jusqu’en juin 1826. Ami de Cerclet*, qui se sépara d’Enfantin* et de ses amis en avril 1826, Allier ne fut pas un partisan très convaincu de la doctrine de Saint-Simon. En 1829, il s’était séparé de l’école. Il fut confronté à une polémique avec Michelet au sujet de la publication de la traduction de la Scienza nuova de Gian-Battista Vico que l’un et l’autre avaient entreprise et dont chacun revendiquait en août 1826, l’antériorité. Le Globe a publié quelques textes de J. Allier. Voir Cerclet*. On retrouve sa trace en Russie en juin 1833

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25060, notice ALLIER Joseph par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

Par Notice revue et complétée par J.-J. Goblot

SOURCES : J.-J. Goblot, Documents pour servir à l’histoire de la presse littéraire, Le Globe, 1824-1830, Paris, Champion, 1993. — Bibl. Arsenal, fonds Enfantin, Ms. 7647, lettre d’Alexis Petit à Enfantin, juin 1833. — Notes de Ph. Régnier.

Version imprimable Signaler un complément