ALLIER Antoine

Né le 6 décembre 1793 à Embrun (Hautes-Alpes), mort le 27 juillet 1870 à Paris. Sculpteur et homme politique.

D’abord statuaire, Allier s’engagea dans l’armée impériale et y devint capitaine. Retiré du service sous la Restauration, il reprit sa première activité tout en s’associant au mouvement libéral. Il continua sous la monarchie de Juillet à se rapprocher des milieux les plus démocratiques et fut élu député de son département natal en 1839 lors du grand succès des oppositions coalisées contre le ministère Molé. Il adopta alors une attitude assez opportuniste. Réélu en 1842, Allier perdit son siège quatre ans plus tard, mais revint en avril 1848 siéger à l’Assemblée constituante où l’avaient porté les suffrages de la gauche, puis à l’Assemblée législative. Il n’avait d’ailleurs pas de talent oratoire apprécié et se contenta, de 1848 à 1851, le plus souvent, de voter avec les députés républicains modérés.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25059, notice ALLIER Antoine , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 juin 2018.

SOURCES : Biographie des 900 députés..., Paris, 1848. — Robert, Bourloton et Cougny, Dictionnaire des Parlementaires français.

Version imprimable Signaler un complément