ALLEYRON

Ouvrier mutuelliste. En juillet 1844, Alleyron lança à Vienne (Isère), un « Appel aux Amis de la Philanthropie », en vue de constituer une « Société générale de bienfaisance mutuelle ». Les autorités crurent voir, là, un camouflage possible de l’action « communiste ». Le maire engagea Alleyron à s’abstenir. L’affaire n’eut pas de suite.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25057, notice ALLEYRON, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Arch. Mun. Vienne, et F. Rude « L’arrondissement de Vienne en 1848 » dans La Révolution de 1848 dans le département de l’Isère, Grenoble, 1949, p. 235.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément