ALLAIRE

Ouvrier imprimeur sur étoffes à Puteaux (Seine), Allaire organisa en juin et juillet 1836 une grève des ouvriers de sa catégorie pour obtenir le maintien du travail à la journée, alors que les patrons voulaient mettre en vigueur un système de rétribution à la pièce. Inculpé avec douze autres ouvriers, six condamnations furent prononcées allant de six à trente jours de prison, ce qui fut la peine d’Allaire, considéré comme « principal moteur » de la coalition. Voir Ducaurrière*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25029, notice ALLAIRE , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 7 juillet 1836.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément