ALIBERT Paul

Né le 12 janvier 1812 à Cros (Gard). Journalier sachant lire et écrire. En mars 1851, Paul Alibert fut condamné à quarante jours d’emprisonnement pour rébellion et outrages à magistrat. Il fut surtout un des fondateurs du « Cercle des Travailleurs de Sauve ».
Le 6 décembre 1851, il prit la tête des insurgés de sa commune et partit pour Quissac et Nîmes. Cependant, faute de charges suffisantes, la Commission mixte du Gard se contenta de le placer sous la surveillance de la police. Voir M. Aubanel*, E. Fermaud*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article25017, notice ALIBERT Paul, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 septembre 2017.

SOURCE : Arch. Dép. Gard, série M 6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément