ALBESIANE

Comptable à Saint-Étienne (Loire). En 1848, Albesiane prit la parole au « grand banquet national de la Rotonde », « au nom des ouvriers » (Mémorial judiciaire, 17 mars 1848). Le 28 mars, il annonça dans L’Avenir républicain, nouveau nom du Mémorial judiciaire depuis le 18 mars, qu’il était le vice-président de l’Association républicaine, dont la devise était : « Ordre dans la Liberté. Liberté dans l’Ordre », et que l’Association républicaine opposerait une « liste d’union », à la liste ouvrière et petite-bourgeoise présentée par les sociétés populaires. La confiance des ouvriers de Saint-Étienne demeurant acquise aux sociétés populaires, il est aisé de conclure qu’Albesiane ne possédait plus la leur.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24991, notice ALBESIANE, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Mémorial judiciaire, 17 mars 1848 — L’Avenir républicain, 28 mars.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément