ALBERGE François

Né en 1814, à Queyras aujourd’hui commune de Château-Ville-Vieille et Château-Queyras (Hautes-Alpes). Ouvrier menuisier, socialiste, François Alberge fut condamné le 7 juin 1848 à 24 heures de prison par le tribunal correctionnel de Lyon (Rhône), pour fabrication clandestine de munitions. Voir F. Robin*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24984, notice ALBERGE François, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép., Rhône, série U. Procès-verbaux des tribunaux correctionnels.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément