AILLAUD de VOLX

Républicain affirmé ; organisa le plus important mouvement provincial d’opposition au coup d’État du 2 décembre 1851.

Garde général des Eaux-et-Forêts dans le département des Basses-Alpes, Aillaud de Volx fut révoqué en mars 1849 en raison de ses activités politiques et condamné le 21 novembre suivant à trois mois de prison par la cour d’assises de Carpentras (Vaucluse). Républicain ferme, démocrate, mais dont il ne semble pas qu’il ait eu d’affinités socialistes, il fut néanmoins l’initiateur du plus ample mouvement de résistance populaire au coup d’État du 2 décembre dans la province française. Ce mouvement commença le 5 décembre par une marche sur Forcalquier. Le sous-préfet fut mis en prison par mesure de protection et il y eut soulèvement général des arrondissements de Forcalquier, de Sisteron et de Digne et, le 7 décembre, fut constitué à Digne un Comité départemental de Résistance dirigé par Buisson de Manosque, Aillaud de Volx et P.-E. Aillaud de Valensole. Les insurgés furent vaincus par le 14e régiment léger d’infanterie, en une sorte de bataille rangée, le 9 décembre : la bataille des Mées. La répression fut sans pitié : outre les condamnés à la peine capitale, un millier de déportés. Aillaud, arrêté à Marseille le 28 décembre 1851, fut condamné à la déportation et mourut à Cayenne.
Voir Aillaud P.-E.* (de Valensole), Dr Allemand*, André*, Audoyer*, Barneaud*, Buff P.*, Buisson*, abbé Chassan*, Cotte Ch.*, Escerlin*, Escoffier*, Gastinel de Saint-Pons*, Gaubert*, Godefroy*, Guibert A.*, Jourdan G.*, Pascal*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24968, notice AILLAUD de VOLX, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 13 juin 2017.

SOURCES : Eugène Ténot, La Province en 1851, Paris, 1868, p. 161 à 186. — Raymond Collier, « L’évolution des Basses-Alpes depuis 1789 », dans Basses-Alpes, collection Les Documents de France, s.l.n.d., Bibl. Nat., 4° Lc 15/266 (13). — Philippe Vigier, La Seconde République dans la région alpine..., thèse, Paris, 1959, p. 976, 977, 1238.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément