AGOSTINI Jean-Baptiste, dit Sprangato

Menuisier à Bastia (Corse), Jean-Baptiste Agostini fut condamné le 29 octobre 1858 à six mois de prison et 100 F d’amende comme affilié à une société secrète relevant de la Marianne. Voir Toussaint Padovani*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24957, notice AGOSTINI Jean-Baptiste, dit Sprangato, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 30/420, P. 1609.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément