AGOSTINI

Tailleur de pierre et modeleur, d’abord à Reims (Marne), 6 rue de Prouilly, puis, en mars 1855 à Épernay. Avec son collègue Féry, Agostini était alors signalé comme sculptant des médaillons de Henri V, de Robespierre, de Saint-Just et de Proudhon, qu’un colporteur allemand vendait dans les campagnes. Il est bien difficile de dire, dans ces conditions, ce qu’étaient les opinions d’Agostini, mais son activité tendrait à prouver que toute « marchandise » d’opposition se plaçait fort bien. Voir Féry*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24956, notice AGOSTINI, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Dép. Marne, 30 M 19, 2 avril 1855.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément