GABY Jean-Baptiste [Gaby Jean, dit]

Par Georges Rougeron

Né le 18 septembre 1894 à Bessay-sur-Allier (Allier), mort en déportation le 17 avril 1945 au camp de Flossenbourg (Allemagne) ; domestique agricole ; militant communiste et syndicaliste unitaire (CGTU) de l’Allier.

Jean-Baptiste Gaby était domestique agricole dans une petite exploitation tenue par ses parents – Claude Gaby et Julienne née Grugnet – à Gouise (Allier) lorsqu’au retour de la Première Guerre mondiale, il adhéra au Parti socialiste et devint secrétaire de la section d’Yzeure en 1919. Il s’y révéla parmi les plus ardents partisans de l’adhésion à la IIIe Internationale, faisant partie de la délégation de l’Allier au congrès de Tours où il intervint, assurant s’exprimer au nom des jeunes et des paysans bourbonnais. Dès après la scission, il devint secrétaire à la propagande de la fédération communiste de l’Allier puis, en 1924, délégué régional permanent rémunéré 1 000 F par mois (I.M.Th., bobine n° 8). Installé à Moulins, il milita également dans le syndicalisme, fut secrétaire de l’Union locale CGTU de Moulins et candidat du Bloc ouvrier et paysan (SFIC) au conseil général dans le canton de Neuilly-le-Réal (Allier) en 1925.

Arrêté par la Gestapo durant l’Occupation, Jean-Baptiste Gaby fut déporté le 17 janvier 1944, au départ du camp de Royallieu à Compiègne, vers Buchenwald puis transféré au camp de Flossenbourg où il mourut le 17 avril 1945. Son nom fut donné à une rue de Moulins.

Il s’était marié le 16 octobre 1920 à Avermes (Allier) avec Rose Gadat.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24905, notice GABY Jean-Baptiste [Gaby Jean, dit] par Georges Rougeron, version mise en ligne le 9 mars 2009, dernière modification le 20 septembre 2009.

Par Georges Rougeron

SOURCES : Arch. Nat., F7/13091. — Arch. Dép. Indre-et-Loire, 1 M. — Le Congrès de Tours, op. cit. — Notes de Georges Rougeron et de Jean-Pierre Besse. — État civil de Bessay-sur-Allier.

Version imprimable Signaler un complément