ESCUDERO Leny [ESCUDERO Joaquim, Leni, dit]

Par Claude Pennetier

Né le 5 novembre 1932 à Espinal en Navarre (Espagne)en Navarre, mort le 9 octobre 2015 à Giverny (Eure) ; maçon puis auteur compositeur interprète.

Leny Escudero
Leny Escudero

Le père de Joachim Escudero (d’origine gitane) et sa mère, fille de républicains espagnols, presque analphabètes, quittèrent leur pays ravagé par la guerre civile en 1939. Leny Escudéro naquit né le 5 novembre 1932 à Espinal, Navarre (Espagne), arriva en France en 1939, puis fut élevé à Mayenne.

Titulaire de certificat d’études primaires, Leny Escudero vint à Paris, dans le quartier de Belleville, à vingt ans, et fit divers métiers : métreur, manœuvre, carreleur. Il obtint sa naturalisation. Ses sympathies allaient au Parti communiste.

Sa carrière de chanteur commença en 1957. Il sortit son premier disque en 1962, et connut rapidement le succès, la célébrité et la fortune, notamment avec sa chanson "Pour une amourette". Pourtant, il abandonna tout pour un tour du monde : Amérique du Sud, Moyen-Orient, États-Unis, URSS, Afrique. Il repassait parfois par Paris le temps d’enregistrer de nouvelles chansons, puis repartait. Au Dahomey, l’ancien maçon construisit une école « en dur » en pleine brousse.

Son album Escudero 71 reçut le Grand prix de L’Académie Charles Cros.

Il resta un des représentants de la chanson française à thèmes des années 1970-1990.

S’il s’est fait connaître par des chansons sur l’amour, tendres, poétiques comme (Ballade à Sylvie, ses paroles traitent de thèmes plutôt graves tels que la guerre d’Espagne (album « Vivre pour des idées »), les dictatures, et la maltraitance des habitants de notre planète (album « La Planète des fous »). Cependant, ses thématiques plus politiques arrivèrent à contre temps. Il resta pour le public un l’électron libre et poétique de la période Yé-yé. Sa participation active au mouvement de 68 passa presque inaperçue.

Pendant des années ses spectacles ne rencontrèrent qu’un public limité. Leny Escudero se battit sur les scènes de province pour une reconquête. La sortie de deux nouveaux 30 cm en 1997 et 1999, prouva que le défi était gagné.

Leny Escudero fut un des rares chanteurs à avoir la carte du PCF selon le témoignage de Claude Vinci.

Père de trois enfants il vivait à Giverny.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24539, notice ESCUDERO Leny [ESCUDERO Joaquim, Leni, dit] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 13 février 2009, dernière modification le 14 septembre 2016.

Par Claude Pennetier

Leny Escudero
Leny Escudero

ŒUVRE : L’Arbre de la vie, recueil de textes, Christian Pirot Éditeur, Saint-Cyr-sur-Loire. — Leny Escudero, Ma vie n’a pas commençé, Paris, Cherche midi, 2013.

SOURCES : Sites internet. — Témoignages. — Leny Escudero, Ma vie n’a pas commençé, ¨Paris, Cherche midi, 2013. — Sylvain Siclier, « Leny Escudero, ciao bello. Tendre, militant, voyageur, le chanteur est mort à l’âge de 82 ans », Le Monde, 11-12 octobre 2015.

Version imprimable Signaler un complément