FONTAINE Bernadette [née HANAU Bernadette, Clémence, Esther]

Par Jacques Girault

Née le 18 novembre 1932 à Chauny (Aisne) ; institutrice ; syndicaliste SNI et militante communiste de l’Aisne ; adjointe au maire de Gauchy (Aisne).

Fille d’un employé de commerce devenu ingénieur, Bernadette Hanau entra à l’École normale d’institutrices de Laon (Aisne) et adhéra au Syndicat national des instituteurs (SNI) en 1952. Institutrice dans le département, elle fut la déléguée cantonale tout en militant dans une amicale laïque. Enseignant dans une école maternelle à Saint-Quentin (Aisne), elle était la déléguée de la sous-section de Saint-Quentin du SNI au début des années 1960 jusqu’au milieu des années 1960.

Membre du Parti communiste français depuis 1959, Bernadette Hanau était membre du comité de la section communiste de Saint-Quentin quand elle entra au comité de la fédération communiste en 1961. Elle avait participé au stage central pour les instituteurs communistes (20 août-10 septembre 1960) puis suivit l’école centrale pour instituteurs communistes en août 1964.

Bernadette Hanau épousa, en septembre 1961 à Saint-Quentin, Gérard Fontaine*, militant communiste, qui entra au secrétariat fédéral en 1968. Le couple eut trois enfants.

Bernadette Fontaine fut régulièrement réélue au comité fédéral jusqu’en 1987, puis était indiquée, sur les listes de composition des comités fédéraux envoyées au siège du PCF comme membre de la commission fédérale de contrôle financier jusqu’en 1989, année de son départ pour la Provence où son mari travaillait pour le comité central d’entreprise de la SNCF. Elle fut, jusqu’en 1969, membre du bureau puis du secrétariat de la section communiste de Saint-Quentin, puis membre du bureau de la section communiste de Gauchy jusqu’en 1989. Après avoir été membre du comité départemental du Mouvement de la paix, elle en devint la responsable à la fin des années 1960. Elle partit à Varsovie (Pologne) pendant quelques mois, y enseigna (apprentissage du Français à des adultes) alors que son mari était correspondant de l’Humanité (juillet 1971-juillet 1972).

En 1971, Bernadette Fontaine fut élue au conseil municipal de Gauchy, puis devint adjointe au maire en 1972, déléguée aux affaires sociales jusqu’en 1989. Responsable du bureau d’aide sociale, elle suivait aussi la gestion du foyer-logement et présidait le syndicat intercommunal d’aides ménagères. Elle suivait aussi, par goût personnel, les débuts de l’école de musique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24210, notice FONTAINE Bernadette [née HANAU Bernadette, Clémence, Esther] par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 janvier 2009, dernière modification le 3 juin 2009.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément