ESPAZE Maguy

Par Pierre Gros

Née le 11 avril 1931 à Saint-Félix-de-Pallières (Gard), morte 23 juillet 2016 à Anduze ; institutrice ; militante syndicaliste du SNI, secrétaire de la section départementale du Gard, membre du bureau national ; militante mutualiste de la MGEN ; maire socialiste de Cardet.

Fille unique d’un ouvrier agricole, Maguy Espaze, scolarisée à l’école publique de Lézan, au collège de jeunes filles d’Alès, puis au centre de formation d’enseignement ménager agricole de Montlignon (Seine-et-Oise, Val d’Oise), obtint un certificat d’aptitude professionnelle et le baccalauréat. Elle devint en 1950 institutrice suppléante dans le Gard. Titularisée, elle enseigna douze années avant d’être nommée au centre ménager agricole d’Uzès-Saint-Chaptes où elle resta dix ans. Elle termina sa carrière en 1986 après avoir été intégrée dans le corps des professeurs d’enseignement général des collèges comme institutrice agricole.

De famille protestante, Maguy Espaze milita dans les éclaireurs unionistes où elle occupa des responsabilités locales puis régionales entre 1954 et 1970.
Maguy Espaze adhéra au Syndicat national des instituteurs en 1953 et devint membre du conseil syndical de la section départementale en 1966, puis membre du bureau et secrétaire adjointe. Elle succéda à Pratlong comme secrétaire générale de la section le 15 septembre 1972, ce dernier conservant le secrétariat adjoint. À la suite d’un conflit interne, il démissionna l’année suivante.

Maguy Espaze réorganisa la section syndicale de manière efficace et démocratique en bannissant tout clientélisme. Elle siégeait à la commission administrative de la section départementale de la Fédération de l’éducation nationale (1968) et au bureau (1972). S’ouvrirent alors plusieurs années de collaboration active mais conflictuelle avec Pierre Gros*, secrétaire de la section FEN depuis 1970. Tous deux, militants de la tendance "Unité, Indépendance, Démocratie", s’opposaient souvent sur les méthodes de travail, Gros refusant d’être permanent à temps complet alors qu’elle l’était depuis 1972. La confrontation s’accentua après son élection au bureau national du SNI en 1974. Elle défendait l’école fondamentale à la différence de Gros et le conflit SNI-SNES sur la question de 1976 à 1981 correspondit, dans le Gard, à l’opposition Gros-Espaze, ce qui n’empêcha pas la progression de l’orientation majoritaire lors des congrès. elle fut secrétaire de la section SNI du Gard jusqu’en 1985

Maguy Espaze, retraitée, continua à militer dans d’autres secteurs, présidente adjointe départementale des Pupilles de l’enseignement public, vice-présidente de la section du Gard de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (1987-1996). Après avoir refusé d’adhérer à un parti politique, en 1986, elle rejoignit le Parti socialiste et devint maire de Cardet (1989-2001).

Par la suite, Maguy Espaze se consacra à sa mère qui avait été sa secrétaire pendant ses responsabilités syndicales.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article24071, notice ESPAZE Maguy par Pierre Gros, version mise en ligne le 1er janvier 2009, dernière modification le 22 octobre 2018.

Par Pierre Gros

SOURCES : Arch. section du Gard MGEN. — L’école libératrice, bulletins des sections SNI et FEN du Gard. — Renseignements fournis par l’intéressée. — État civil de Saint-Félix-de-Pallières, pas de mention marginales de mariage.

Version imprimable Signaler un complément