FLACHIER Jenny [née MICHAT Jenny, Henriette]

Par Roger Pierre

Née le 4 août 1906 à Lyon (Rhône) ; ménagère, manœuvre en céramique, ouvrière en chaussures ; militante communiste de la Drôme puis du Rhône ; résistante dans le Vaucluse et les Alpes-Maritimes ; députée de la Drôme (1945-1946).

[Assemblée nationale, Notices et portraits]

Issue d’une famille ouvrière, Jenny Michat se maria à Villeurbanne (Rhône) avec Louis Flachier, ouvrier tôlier, originaire de Saint-Vallier-sur-Rhône où il revint s’établir à son compte après avoir travaillé quelque temps dans une usine métallurgique de Saint-Uze (Drôme) ; le couple eut deux enfants. Jenny et Louis Flachier étaient tous deux membres du Parti communiste ; Jenny Flachier avait adhéré en 1935 et appartint au comité de section de Saint-Vallier de 1936 à 1939, au comité local des femmes contre la guerre et le fascisme, au groupe artistique « Au-devant de la vie » (voir Luc Robert*), s’occupant des sorties, de la bibliothèque, etc.

Pendant la Résistance, elle organisa dans la région l’Union des femmes françaises (UFF) et joua le rôle d’agent de liaison ; traquée par la Milice, elle dut quitter Saint-Vallier fin 1943 avec sa famille pour vivre dans l’illégalité et exercer des activités de résistance à Avignon, puis à Nice où elle fut responsable du mouvement féminin jusqu’en août 1944. Elle fit alors partie du Comité départemental de Libération de la Drôme.

Ouvrière en chaussures, habitant Bourg-de-Péage, elle fut membre du comité fédéral du PCF de 1945 à 1948. À l’occasion des élections du 21 octobre 1945, elle fut placée en troisième position sur la liste du parti, fut élue députée de la première Assemblée nationale constituante et fut réélue (en deuxième position sur la liste) à la seconde Assemblée nationale constituante le 2 juin 1946. À l’occasion des élections législatives du 10 novembre 1946, la liste communiste, sur laquelle elle figurait une nouvelle fois en deuxième position derrière Maurice Michel*, obtint 43 328 voix sur 123 125 suffrages exprimés et deux élus. L’invalidation de cette élection le 11 février 1947 ne permit pas à Jenny Flachier de siéger longtemps au Palais-Bourbon ; le 30 mars 1947, la liste communiste obtint 45 013 voix sur 125 590 suffrages exprimés, mais la disparition des candidats radicaux lui fit perdre au profit du MRP le siège de Jenny Flachier. Il fallut attendre 1997 pour qu’une autre femme (Michèle Rivasi) soit élue à la députation dans le département de la Drôme.

De 1950 à 1963, Jenny Flachier fut membre du comité de section de Saint-Vallier ; en 1963, elle s’installa à Villeurbanne où elle continua à militer au Parti communiste.

Son mari, Firmin, Louis Flachier, né le 23 mars 1902, fils d’un maçon, adhéra au Parti communiste à Saint-Vallier en 1934 ; il fut membre du Comité local de Libération et du conseil municipal.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23798, notice FLACHIER Jenny [née MICHAT Jenny, Henriette] par Roger Pierre, version mise en ligne le 29 novembre 2008, dernière modification le 26 février 2010.

Par Roger Pierre

[Assemblée nationale, Notices et portraits]

SOURCES : Arch. Dép. Drôme, 35 M 321. — La Voix Populaire, 1936-1939 ; 1946-1947. — Dictionnaire des Parlementaires français, La Documentation française. — Communication écrite de Jenny Flachier. — Notes de Dominique Loiseau. — État civil de Lyon, recherches infructueuses, mai 1984.

Version imprimable Signaler un complément