FERRAND Georges

Par Claude Pennetier

Né le 6 juillet 1895 à Mâcon (Saône-et-Loire), mort en déportation le 16 février 1944 à Mauthausen ; ouvrier des PTT ; conseiller municipal communiste de Bonneuil-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; résistant.

Fils de Félix Ferrand et Mélanie née Billoud, journaliers, Georges Ferrand, ancien prisonnier de guerre fut monteur aux PTT. Il fut élu conseiller municipal communiste de Bonneuil-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) le 12 mai 1935, sur la liste d’Henri Arlès. Il partit à Dijon en cours de mandat et continua à travailler comme monteur aux PTT.

Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 9 février 1940. Il figura sur la liste des « fonctionnaires et agents des services publics ou concédés frappés de déchéance d’un mandat électif ». À nouveau prisonnier de guerre, libéré, il entra dans la résistance à Dijon. Arrêté, il fut déporté le 23 août 1943 de la gare de l’Est à Paris vers le camp de Neue-Bremm. Classé « NN », il mourut à Mauthausen le 16 février 1944.

Son épouse, Catherine Ducraux, née le 30 octobre 1892 en Saône-et-Loire, sans profession, également militante, fut déportée le 31 janvier 1944 au départ du camp de Royallieu à Compiègne vers le camp de Ravensbrück. Libérée par la Croix Rouge le 9 avril 1945 à la frontière germano-suisse, elle et mourut à son retour. Le couple laissait deux jumelles nées en 1926.

Une rue de Bonneuil-sur-Marne porte le nom de Georges Ferrand.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23735, notice FERRAND Georges par Claude Pennetier, version mise en ligne le 24 novembre 2008, dernière modification le 24 novembre 2008.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10451/76/1 ; versement 10441/64/2 n° 23 et 24 ; listes électorales et nominatives. — Renseignements recueillis par Michèle Rault, Nathalie Viet-Depaule et Jean-Pierre Besse. — Témoignage d’Henri Arlès. — La Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Le Livre mémorial...op.cit. — État civil de Mâcon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément