FREGOSI Paule [née BATTINI Paule]

Par Jacques Girault

Née le 27 juin 1921 à Paris (IXe arr.) ; institutrice ; syndicaliste et militante socialiste en Corse puis à Paris.

Fille d’un électricien, le syndicaliste Valère Battini* qui se retira à Girolata en Corse, Paule Battini commença ses études à Paris, obtint le brevet supérieur, et suivit ses parents en Corse. En raison de la guerre, elle fut auditrice libre au centre de formation professionnelle d’Ajaccio puis fut nommé institutrice à Girolata. Elle épousa Romain Fregosi, instituteur, en juillet 1943 à Ajaccio. Le couple eut deux filles.

Nommé institutrice à Ajaccio, Paule Fregosi se spécialisa dans l’enseignement de l’éducation physique et des activités dirigées. Peu après elle fut nommée professeur de Français, toujours détachée comme enseignante d’éducation physique, au cours complémentaire d’Ajaccio et continua à militer au Syndicat national des instituteurs. Elle créa, dans le cadre de la Ligue des œuvres laïques, la section féminine de l’Union sportive des écoles primaires en Corse. À la fin 1968, quand son mari fut nommé à Paris, Paule Fregosi le suivit. Mutée sur un poste d’institutrice, elle fut professeur d’enseignement général des collèges (lettres) à partir de 1969 dans les collèges d’enseignement général de la rue de Patay puis de la rue Tolbiac. Elle fut nommée par la suite principal du CEG de la rue Severo (XIVe arr.). Retraitée, elle devint Déléguée départementale de l’Éducation nationale dans le XIVe arrondissement de Paris.

Membre du Parti socialiste SFIO, puis du Parti socialiste, Paule Fregosi appartenait à une loge du Droit humain.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23674, notice FREGOSI Paule [née BATTINI Paule] par Jacques Girault, version mise en ligne le 18 novembre 2008, dernière modification le 23 novembre 2008.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément