ABRAHAM

Né vers 1831. Jeune insurgé de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) (27-28 avril 1848), Abraham avait été blessé place de l’Hôtel-de-Ville et porté sur un brancard chez un médecin. La version de l’accusation prétendait que ce brancard avait été véhiculé dans les quartiers populaires de Rouen pour encourager à la révolte comme, le 23 février précédent, les morts de la fusillade du boulevard des Capucines. Abraham, qui niait ce fait ou cette interprétation, fut acquitté par les Assises de Caen (Orne), le 7 décembre 1848. Voir Durand-Neveu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article232, notice ABRAHAM, version mise en ligne le 21 janvier 2009, dernière modification le 18 décembre 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Orne, série M, Cabinet du Préfet, liasse 1848-1851. — Compte rendu du procès de Caen par le Journal de Rouen. — Procès des insurgés de Rouen. Cour d’assises du Calvados, Caen, impr. Delos, 1849, in-8°, 107 p. (Bibl. Nat., Lb 54/1684).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément