DUCHAS Jules

Par Jean-François Poujeade

Né le 23 avril 1898 à Antully (Saône-et-Loire), mort le 20 août 1983 ; machiniste aux houillères de Blanzy (Saône-et-Loire) ; militant socialiste de Blanzy ; adjoint au maire puis maire de Blanzy.

Né de parents agriculteurs, Jules Duchas ne connut pas son village natal puisque ses parents arrivèrent à Saint-Bérain-sous-Sanvignes alors qu’il n’avait que six mois, pour exploiter une ferme. Embauché aux Houillères de Blanzy à l’âge de vingt-trois ans, Jules Duchas fit toute sa carrière au service du chemin de fer des Houillères de Blanzy. Ancien combattant de la Première Guerre mondiale (Croix de guerre), il s’inscrivit au syndicat des mineurs CGT et devint membre de la section SFIO de Blanzy sans doute au moment du Front Populaire. Il fut adjoint au maire de Blanzy en 1945, maire en 1947 (la liste socialiste l’emporta alors sur la liste communiste, celle-ci détenant la mairie depuis 1929). Il resta premier magistrat de la ville limitrophe de Montceau-les-Mines jusqu’en 1965 et conseiller municipal jusqu’en 1977. Devenu membre de de la CGT-Force ouvrière, il fut candidat SFIO battu à Montcenis aux cantonales de 1958. Trésorier d’une mutuelle, membre de l’union fédérale des Anciens combattants, Jules Duchas faisait partie de l’amicale des pompiers et du bureau de la fanfare municipale dont il fut président d’honneur. À sa mort Jules Duchas était toujours membre de la section socialiste de Blanzy. Le 22 août 1983, il fut enterré religieusement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23123, notice DUCHAS Jules par Jean-François Poujeade, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jean-François Poujeade

SOURCES : Arch. municipales de Blanzy. — Courrier de Saône-et-Loire du 22 août 1983. — Renseignements de Pascal Rigaud et de Maurice Duchas, son fils.

Version imprimable Signaler un complément