DUBOIS Marcel, René

Par Guy Putfin

Né le 20 juillet 1920 à La Jarne (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 25 juin 2013 à Carpentras (Vaucluse) ; instituteur ; secrétaire général de la section d’Alger et de l’union des sections algériennes du Syndicat national des instituteurs (1956-1962).

Fils de Théodore, Maurice, Marcel Dubois, officier de marine, puis commis administratif, et d’Alice, Jessa Jarroux, sans profession, Marcel Dubois avait une sœur. Il fit ses études primaires à Alger, Dunkerque, Maison Carrée (Alger), de 1925 à 1933, puis il fréquenta l’école primaire supérieure de Maison Carrée de 1933 à 1937, avant d’entrer à l’École normale d’instituteurs de la Bouzaréa, à Alger (promotion 1937-1940). Il obtint le brevet supérieur et le certificat d’aptitude pédagogique en 1940. Il fit le service civil dans les Chantiers de Jeunesse, d’avril à octobre 1941. Mobilisé de novembre 1942 à octobre 1945, titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 (étoile d’argent, étoile de bronze), il termina la guerre comme officier et fut nommé capitaine honoraire. Il fut nommé chevalier de la légion d’honneur à titre militaire (1966).

Instituteur, Marcel Dubois enseigna à Alger de 1940 à 1962, puis fut nommé, pour ordre, dans le Vaucluse, en 1962-1963. Il prit sa retraite administrative le 1er janvier 1964 à Carpentras, où il résidait. Il avait épousé à Alger, le 5 juillet 1949, Henriette, Germaine Porté, institutrice.

Syndiqué au SNI depuis octobre 1945, Marcel Dubois fut conseiller syndical en 1947, puis secrétaire général de la section d’Alger du SNI et de l’union des sections algériennes de 1956 à 1962. Il appartenait à la tendance autonome puis UID. Il fut membre du Conseil supérieur de l’Éducation nationale de 1958 à 1963.

Membre fondateur de l’UFOLEP à Alger en 1948, il en assura la trésorerie. Il fut secrétaire général adjoint de la fédération des œuvres laïque d’Alger de 1953 à 1955. Il reçut la médaille de bronze de l’éducation physique et des sports.

Marcel Dubois entra en 1964 à la Société universitaire d’édition et de librairie, à Paris, comme agent de diffusion. Il en devint secrétaire général en 1976, puis, la même année, président directeur général jusqu’en 1985. Il eut la charge de regrouper les services de SUDEL rue Corvisart, puis de mettre SUDEL en sommeil, fin 1977.

En 1978, il entra au bureau de la Fédération générale des retraités, dont il fut secrétaire général de 1979 à 1986. Il continua ensuite de siéger au bureau, dont il fut nommé membre à vie.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23061, notice DUBOIS Marcel, René par Guy Putfin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 5 juillet 2013.

Par Guy Putfin

SOURCES : Réponse au questionnaire du Centre Henri Aigueperse. — Le Courrier du retraité, numéro spécial : Les 70 ans de la FGR-FP, juin 2006.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément