DUBOIS Lucien, Jean, dit Victor

Par Gilles Morin

Né le 9 juillet 1900 à Grolejac (Dordogne), mort le 19 juillet 1969 ; industriel ; sous-préfet de la résistance ; élu socialiste de la Dordogne ; maire de Grolejac ; conseiller général de Domme (1945-1969).

Lucien Dubois exploita jusqu’en 1956 une scierie, puis exerça comme « guérisseur ». Engagé volontaire en avril 1918, il adhéra à la SFIO en 1922. Il se présenta aux élections cantonales de 1925, 1931 et en 1937. Élu conseiller municipal de Grolejac en 1935, il fut délégué comme maire de Grolejac en 1939, en remplacement du titulaire absent. Le 5 janvier 1941, il était révoqué par Vichy. Il fut l’un des premiers responsables de la Résistance de la Dordogne, appartenant aux Mouvements Franc-Tireur et à Libération, avant de former et de diriger le groupe "AS-Victor" qui exerçait sur les zones limitrophes du Lot, de la Corrèze et de la Dordogne. Il échappa de peu à une arrestation de la Gestapo en décembre 1942. Entré en contact avec les services secrets anglais, il était en liaison avec divers groupes de maquis.
Son action dans la Résistance lui valut d’être nommé sous-préfet insurrectionnel de Sarlat, le 10 juin 1944, et président du Comité de Libération de l’arrondissement. Il fut à ce titre désigné comme conseiller général provisoire en janvier 1945 pour le canton de Domme par le Comité départemental de Libération. Il fut ensuite élu conseiller général SFIO de Domme en septembre 1945, réélu en 1951, 1958 et 1964 et siégea à l’Assemblée départementale jusqu’à son décès. À chaque renouvellement, il battait le candidat radical avec l’appoint des voix communistes, sauf en 1964 où, en tête-à-tête avec le candidat communiste, il fut élu au premier tour. Le canton de Domme avait alors 6091 habitants. Il fut élu secrétaire du conseil général en 1961.
Par contre, Lucien Dubois ne réussit pas à se faire réélire au conseil municipal de Grolejac en 1945. Conseiller municipal en 1947, il était maire en 1961.
Lucien Dubois a été vice-président de la section départementale de la FNAR, membre du bureau départemental du mouvement de la Paix et fut délégué de l’Éducation nationale pour le canton de Domme en 1962.
Marié, il était père de deux enfants.
Chevalier de la Légion d’honneur, il était titulaire de la médaille de la Résistance dès août 1944 et de la King’s commandation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23055, notice DUBOIS Lucien, Jean, dit Victor par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/7/15535, n° 12375 ; F/1a/3228 ; F/1cII/145, 285, 319 ; F/1cIV/152 et 157 ; CAC, 19830172, art. 75 et 168. — Dossiers Dordogne, archives de l’OURS. — La Voix socialiste. — Le Populaire du Centre. — Crouzille Marie-Françoise, La SFIO en Dordogne de 1944 à 1958, TER Histoire, Université de Bordeaux III, 1995-1996.

Version imprimable Signaler un complément