DONADIO Roger

Par Jean-Claude Lahaxe

Né le 29 septembre 1923 ; ouvrier métallurgiste ; dirigeant de la fédération communiste des Bouches-du-Rhône ; conseiller général de Marseille (5e canton).

Fils de Jean-Baptiste Donadio, militant de la cellule Littoral-sud, décédé fin juillet 1953, Roger Donadio entra dans la Résistance le 1er mars 1943 sous le pseudonyme de « Mistral ». FTPF de Marseille, il entra à la 7e compagnie de sabotage de Provence, travaillant le jour aux Forges et chantiers de la Méditerranée. Le 25 mai 1944, il procéda à la destruction du compresseur principal de son usine. Recherché, il partit dans le maquis du Lubéron et participa à la libération du Vaucluse. À l’âge de vingt et un ans, il se trouvait adjoint au chef du bataillon FTPF-FFI de ce département.
Lieutenant FFI, il adhéra au Parti communiste en 1944. Secrétaire de la section Castellane en avril 1955, il était, selon Agostinelli, un cadre monté à partir des entreprises. Il entra au comité fédéral en juillet 1956 puis fut membre du bureau fédéral à partir de juin 1957 et enfin secrétaire fédéral en juin 1959. Le Parti communiste lui fit suivre une école centrale d’un mois puis une de quatre mois. Devenu permanent, il fut responsable de la propagande, de l’éducation, des éditions et de la littérature en mars 1960. Il était aussi responsable du comité de parti pour les traminots. Roger Dondio quitta le secrétariat fédéral en septembre 1961, mais resta au bureau fédéral et fut directeur de la librairie.
Candidat en remplacement de Pagès, malade, dans le 5e canton lors des cantonales des 8 et 15 mars 1964, il fut élu au second tour avec 74,05 %. Les électeurs du 5e canton les réélirent en mars 1970 avec 72,36 % au second tour et en mars 1976 avec 70,97 %. Il fut président du groupe communiste du conseil général.
Roger Donadio fut également candidat en deuxième position, sur une liste présentée par le Parti communiste, associé à certains socialistes, lors des municipales de mars 1965, sur une des listes « Union des forces démocratiques » dans le 7e secteur (XIIIe et XIVe arrondissements). Paul Cermolacce* le prit comme suppléant lors des législatives de mars 1967 dans la 7e circonscription qui marquèrent son élection. Le même tandem fut maintenu en mars 1973. Il avait été tête de liste dans le 7e secteur lors des municipales de mars 1971. Sa liste fut battue au second tour par Jean Masse (31,16 % contre 50,56 %).
Roger Donadio avait été élu membre du comité central en mai 1973.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article22834, notice DONADIO Roger par Jean-Claude Lahaxe, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jean-Claude Lahaxe

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Arch. fédération communiste des Bouches-du-Rhône. — La Marseillaise, 20 avril 1953, 15 mars 1954, 7 avril 1955, 14 mars 1964 (photo), 20 février 1965, 19 février, 1er mars ; 6 septembre 1967, 23 juin 1968, 16 mars 1970 (photo), 22 mars 1971, 2 mars 1973, 24 février 1976 (photo et biographie).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément