DENAVE Pierre

Par Jean-François Poujeade

Né le 28 avril 1909 à Replonges (Ain), mort le 10 décembre 1950 à Mâcon (Saône-et-Loire) ; avocat ; militant socialiste indépendant puis SFIO ; maire de Mâcon (1944-1950).

Fils d’un instituteur de l’Ain mort à la Première Guerre mondiale (l’école de Bâgé-la-Ville porte son nom), Pierre Denave fut élève au lycée de Mâcon puis étudiant en droit (titulaire d’un doctorat). De santé délicate (en 1927, il dut rester plusieurs mois au sanatorium de Hauteville), Denave s’installa en 1935 comme avocat à Mâcon. Sans doute à partir du Front Populaire, il devint proche des milieux socialistes et radicaux et devint membre de la CGT dont il était l’avocat-conseil en Saône-et-Loire. Il se serait occupé alors de diriger un collège du travail à Mâcon institué par la CGT pour « poursuivre l’Éducation syndicale ainsi que le perfectionnement intellectuel et social des membres adhérents ». Procureur au Tribunal pendant la guerre, il fonda, en 1941, un noyau de résistants rattachés à Libé-Sud avec Pierre Delacroix* et Louis Escande*.

Nommé maire de Mâcon le 4 septembre 1944, il est confirmé dans ce poste par le conseil municipal le 29 décembre suivant (par vingt voix sur vingt-deux votants). Il fut réélu en 1945 à la suite de la victoire écrasante de la « Liste d’union républicaine et antifasciste ». D’abord socialiste indépendant, Pierre Denave adhéra en 1947 à la SFIO dont il devint un membre actif puisqu’il dirigea à cette date la commission électorale fédérale. C’est dont avec l’étiquette de ce parti qu’il mena une liste aux municipales de 1947 (liste où se trouvaient également des radicaux-socialistes). La liste Denave obtient plus de 30 % des voix et son leader est réélu maire le 26 octobre 1947 grâce à l’appui des suffrages communistes et MRP face au candidat RPF, el docteur Paul Picard, dont la liste avait atteint plus de 28 % des voix. Aux élections cantonales, Pierre Denave fut battu à Mâcon sud en 1945 par le communiste Henri Desvaux* et en 1949 par le RPF Picard.

Les obsèques de Pierre Denave furent civiles. Une importante avenue de Mâcon porte son nom. Sa femme, professeur de mathématiques à Mâcon, fut conseillère municipale de Mâcon de 1953 à 1959, élue sur la liste du socialiste Escande.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article22239, notice DENAVE Pierre par Jean-François Poujeade, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 13 février 2009.

Par Jean-François Poujeade

SOURCES : Arch. Dép. Saône-et-Loire. — Renseignements de Pascal Rigaud André Jeannet, Mémorial de la Résistance en Saône-et-Loire, biographie des Résistants, JPM Éditions, 2005. — Comité permanent d’études mâconnaises, Mâcon et ses maires, 1962-1992. Trois siècles de vie mâconnaise, 1992.

Version imprimable Signaler un complément