PY Robert, Charles, Henri

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 mars 1922 à Miellin, aujourd’hui Servance-Miellin (Haute-Saône), mort le 17 septembre 1944 à Beulotte-Saint-Laurent ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Robert Py était le fils de Marie Joseph Abel et de Marie Sophie Petitgirard. Il était célibataire.
Il entra dans la Résistance aux Forces de l’intérieur (FFI).
Le 16 septembre 1944 deux civils semblant vouloir s’engager dans la Résistance arrivèrent dans le village de Beulotte. Ce dont personne ne se doutait c’est qu’il s’agissait en réalité de personnes à la solde de l’ennemi. Deux maquisards en mission de reconnaissance se présentèrent à ce moment et des coups de feu éclatèrent. Il s’agissait de Robert Py et son camarade Jean Daval qui furent capturés et emmenés par l’ennemi. Leurs corps furent découverts une quinzaine de jours plus tard par les Américains. Ils avaient exécutés sur place le lendemain de l’arrestation, le 17 septembre et affreusement mutilés.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), [dossier SHD Vincennes GR 16 P 494232].
Son nom figure sur le monument Daval-Py, à Beulotte, sur la stèle commémorative, à Mélisey et le monument aux morts, à Miellin (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article222078, notice PY Robert, Charles, Henri par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 janvier 2020, dernière modification le 16 janvier 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Beulotte-Saint-Laurentn Plateau des mille étangs, Croix, calvaires, oratoires de Beulotte.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément