BONNAFÉ Jules

Par Thierry Michaud

Né le 3 juillet 1920 à Saint-Jean-et-Saint-Paul (Aveyron), mort au combat le 30 août 1944 à Saint-Didier-la-Forêt, actuellement Saint-Didier-en-Rollat (Allier) ; Garde républicain ; résistant.

Insigne de la promotion Jacques Bonnafé

Garde au 4e régiment, 2e escadron il était affecté au groupement Thiolet (1ére armée française). Élément de tête lors d’une reconnaissance, il a été tué au combat avec son camarade d’équipage (JOCAILLE) à Saint-Didier-la-Forêt.
Il a reçu la Médaille Militaire et la croix de guerre 1939-1945 avec palme ( à titre posthume) le 6 décembre 1945.
Son nom est gravé sur le monument aux morts de Saint-Jean-et-Saint Paul ( Aveyron). A venir sur la stèle qui sera installée dans le cimetière de Saint-Didier en 2019. Sa dépouille est inhumée dans la nécropole nationale de La Darce à Lyon (Rhône).

Son nom a été donné à la 281e promotion de l’école de gendarmerie de Montluçon (Allier)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article222065, notice BONNAFÉ Jules par Thierry Michaud, version mise en ligne le 15 janvier 2020, dernière modification le 16 janvier 2020.

Par Thierry Michaud

Insigne de la promotion Jacques Bonnafé

Sources : AVCC Caen, AC 21 P 26387. dossier Jules Bonnafé (nc) .—Thierry Michaud, Histoire de la gendarmerie du Bourbonnais, Puy Guillaume , Adéquat Editions, 2010, 175 p. .— Historique de la 9ème légion de la garde républicaine (1936-1949) .— Raymond Duplan, Dictionnaire des gendarmes morts au cours de la seconde guerre mondiale, Vincennes, SHD, 2008, 385 p. aujourd’hui », .— MémorialGenweb .— Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément