DEMESMAECKER Stéphane (ou DEMESMACKER, DEMESMAEKER)

Par Michel Dreyfus

Militant de la Fédération CGT puis CGT-FO de l’Éclairage.

Travaillant à l’usine à gaz de Roubaix (Nord), Stéphane Demesmaecker fut membre et rapporteur de la commission de vérification des mandats lors du XVe congrès de la Fédération CGT de l’Éclairage en juin 1937 et fut élu membre du comité fédéral. Selon B. Weiss, on ignore quelle était alors sa tendance. Après la nationalisation des industries électrique et gazière, S. Demesmaecker travailla dans les services de l’Île-de-France-Ouest et, à la mi-décembre 1947, il participa, avec Charles Bernard, Yvon Pellerin et d’autres, à la création du groupe fédéral FO d’EDF-GDF de la région parisienne.

Après la nationalisation des industries électrique et gazière, S. Demesmaecker travailla dans les services de l’Île-de-France-Ouest et, en juin 1948, il devint un des responsables de la Fédération Force ouvrière des Industries de l’énergie électrique et du gaz ainsi que de l’Union nationale des syndicats cadres de l’électricité et du gaz (UNSC), créée à l’initiative de la fédération. Au titre de l’UNSC, il fut élu trésorier fédéral ainsi qu’à la commission exécutive et au comité fédéral, du Ier congrès de la fédération (juin 1948) au IXe (novembre 1965). À l’issue du Xe congrès (novembre 1967), il fut remplacé par Aimé Farines mais resta trésorier adjoint.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article22202, notice DEMESMAECKER Stéphane (ou DEMESMACKER, DEMESMAEKER) par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 7 février 2013.

Par Michel Dreyfus

SOURCES : René Gaudy, Les porteurs d’énergie, Paris, Temps Actuels, 1982. — B. Weiss, La Fédération légale de l’Éclairage CGT (1936-1944), mémoire de maîtrise, Paris VII, 1995. — Lumière et Force, n° 3 (juin 1948), 16 (oct. 1950), 32 (oct.-nov. 1952), 46 (oct.-déc. 1954), 55 (sept.-nov. 1956), 66 (janvier-mars 1959), 77 (avril-mai 1961), 92 (déc. 1963-janvier 1964), 104 (oct.-déc. 1965), 120 (nov.-déc. 1967).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément