PEILLET Ferdinand, Émile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 mars 1891 à Châtillon-la-Palud (Ain), exécuté sommairement le 9 juin 1944 à Mollon, (aujourd’hui Villieu-Loyes-Mollon, Ain) ; cultivateur ; résistant.

Marius Peillet était le fils de Jean-Claude et de Marie Noël. Il était domicilié à Châtillon-la-Palud et exerçait le métier de cultivateur. Il se maria le 27 octobre 1919 à Chatillon-la-Palud avec ZINSMEYER Marie Joséphine Zinsmeyer, veuve Joseph Boucher. Devenu veuf, il se remaria le 1er juillet 1941 à Voiron (Isère) avec Marie Anais Joséphine Ailloud.
Le 9 juin 1944, suite aux combats avec le maquis à Châtillon-la-Palud, les Allemands s’emparèrent de trois otages et les fusillèrent en représailles à Mollon à 22h30 au lieu-dit "Pré Saint-Maurice". Il s’agissait de Ferdinand Peillet, Marius Peillet et Hammouche Slimi. Leurs corps furent retrouvés le lendemain, horriblement défigurés.
L’acte de décès fut dressé le 10 juin 1944 sur la déclaration de Albert Roux, âgé de 58 ans, capitaine en retraite, domicilié à Mollon. Hammouche Slimi obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur son acte de décès. L’acte fut transcrit le 12 juillet 1944 à Châtillon-la-Palud.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Châtillon-la-Palud (Ain).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Châtillon-la-Palud et sur la stèle 1939-1945, à Villieu-Loyes-Mollon (Ain).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article220037, notice PEILLET Ferdinand, Émile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er novembre 2019, dernière modification le 1er novembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Wikipédia, monographie de Mollon.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément