JOBBÉ-DUVAL Armand, Marie, Félix

Né à Carhaix (Finistère), rue Hollo, le 18 juillet 1821, mort à Paris en 1889 ; peintre ; républicain socialiste ; communard.

Armand Jobbé-Duval, après des études au collège de Quimper, vint à Paris à l’École des beaux-arts. Ses toiles sont réparties dans divers musées de province ; il y en a au Louvre et à l’Hôtel de Ville de Paris.
Mais Jobbé-Duval nous intéresse surtout comme militant républicain de tendances socialistes. Dès ses années d’études, il fréquenta Blanqui et Barbès. Il passait pour avoir participé à la journée révolutionnaire du 12 mai 1839, et pour avoir combattu rue Saint-Denis.
Il joua un rôle en 1848.

En septembre 1870, à la chute de Napoléon III, il fut nommé par le Gouvernement de la défense nationale adjoint de Corbon, à la mairie du XVe arrondissement, arrondissement prolétarien et socialiste. Jobbé-Duval, ainsi que beaucoup d’artistes, sympathisa avec la Commune de 1871. Il obtint 1 863 voix sur 6 467 votants aux élections du 26 mars 1871.

Le 23 juin 1871, il fut élu conseiller municipal du quartier Necker, XVe arr. Il fut réélu en 1874 et 1878. Il termina sa carrière comme conservateur du musée du Luxembourg.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219709, notice JOBBÉ-DUVAL Armand, Marie, Félix, version mise en ligne le 21 octobre 2019, dernière modification le 21 octobre 2019.

SOURCES : F. Jaffrennou, Carhaisiens célèbres, Rennes, 1940. — J.O. Commune, op. cit., 31 mars 1871. — Nouveau Larousse illustré et Grand Dictionnaire Universel, deuxième supplément. — La Grande Encyclopédie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément