GAMOT Joseph, Michel

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 29 juillet 1832 à Tournecoupe (Gers) ; voyageur de commerce ; domicilié 97, rue Monge (Paris, Ve arr.) ; communard, chef de bataillon fédéré, tué au combat.

Gamot, appelé de la classe 1853, s’était fait remplacer, il s’engagea ensuite le 1er avril 1855 au 5e de ligne et fut libéré en 1861 comme sous-officier.
Pendant le Siège de Paris, il tenta de s’engager dans la Marine puis il fut élu, le 26 janvier 1871, capitaine de la 1ère compagnie de guerre du 60e bataillon de la Garde nationale. Prenant parti pour la Commune, il fut élu commandant du bataillon et délégué au Comité central. Il fut tué aux Moulineaux le 1er mai 1871.
Il était marié et avait deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219462, notice GAMOT Joseph, Michel par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 11 octobre 2019, dernière modification le 11 octobre 2019.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, Ly 56. — Arch. Paris, D2R4 206.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément