AULAGNIER Raymond, Émile

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 15 avril 1917, à Toulon (Var), exécuté sommairement le 13 avril 1944, à La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; coiffeur ; résistant FFI.

Raymond Aulagnier naquit le 15 avril 1917, à Toulon (Var), fils de Victor Marius Aulagnier, chef cantonnier en retraite, et de Marie Louise Julie Vian, son épouse. Raymond, après son apprentissage, devint coiffeur rue de la République aux Pennes Mirabeau (Bouches-du-Rhône), où habitaient ses parents.
Raymond Aulagnier vint en Haute-Savoie pour lutter contre Vichy et l’occupant. On le retrouva sur le Plateau des Glières dans la section Leclerc. Après le décrochage du 26 mars 1944, il fut fait prisonnier par les Allemands.
Il fut exécuté le 13 avril 1944, à 6 heures 30, par les occupants, au lieu-dit Sur-les-Îles, (La Balme-de-Thuy).
Il a été déclaré « Mort pour la France » le 18 avril 1946 et homologué FFI-DIR. Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n°22. Son nom figure sur le Mur érigé à l’entrée de ladite nécropole, ainsi que sur la stèle élevée en bordure de la route sur le lieu de l’exécution.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219434, notice AULAGNIER Raymond, Émile par Michel Germain, Dominique Tantin , version mise en ligne le 10 octobre 2019, dernière modification le 10 octobre 2019.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Service historique de la Défense, Vincennes, GR 16 P 23163 (à consulter).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément