PERRIN Maurice, Robert, Alphonse

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 2 août 1910 à Saint-Claude (Jura), mort en action le 28 août 1944 à Saint-Laurent-en-Grandvaux (Jura) ; tourneur ; résistant.

Maurice Perrin était le fils de Clovis Henri Eugène, âgé de 39 ans, lapidaire et de Louise Joséphine Lancon, sans profession. Il était domicilié à Saint-Lupicin (Jura). Il se maria le 27 avril 1935 à Saint-Claude avec Andréa Berthe Clément.
Il entra dans la Résistance aux maquis du Haut-Jura.
Membre du groupe Maurac du Haut-Jura, il fut tué dans un engagement avec l’ennemi au col de la Savine en compagnie d’André Dutoit, le 28 août 1944, à Saint-Laurent-en-Grandvaux (commune mentionnée sur l’acte de naissance). Il n’a pas été trouvé l’acte de décès dans les mairies de Morbier et Saint-Laurent-en-Grandvaux.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès.
Il y a un dossier de résistant GR 16 P 469294 au SHD Vincennes sans mention d’homologation.
Son nom figure sur la plaque commémorative du groupe SIMCA, érigée sur la N 5 environ un kilomètre avant le col de la Savine, à Saint-Laurent-en-Grandvaux et sur le monument aux morts, à Saint-Lupicin (Jura).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article219066, notice PERRIN Maurice, Robert, Alphonse par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 septembre 2019, dernière modification le 20 septembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément