GAUT Louis, Henri

Par Benoit Willot

Né le 6 mai 1813 à Nogent-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) et mort le 6 juillet 1858 à Belleville (Seine, Paris), boulanger à Joinville-le-Pont, insurgé de juin 1848.

Louis Henri Gaut, dont le nom est parfois orthographié Gant, était le fils de Gabrielle Louise Laplaine et de son époux Claude Henri Gaut, maréchal-ferrant à Nogent-sur-Marne.
Exerçant la profession de boulanger Nogent, il épousa en août 1837 à Créteil (Seine, Val-de-Marne) Louise Aimable Élisa Laviron, fille de marchands de vins de la commune. Ils y résidèrent en 1840, ou Gaut était toujours boulanger, puis allèrent s’installer à Joinville-le-Pont, entre Créteil et Nogent, encore avec le même métier.
Gaut fit partie pendant la révolution de juin 1848, selon les archives militaires, d’un Club de Joinville, qui comprenait Adolphe Candellé, marchand de vins et traiteur. Il fut arrêté en juillet 1848 sans motif précisé avec Candellé et six autres habitants de sa commune : Charles Eugène Buchot, marchand de vins et tailleur de pierres ; Eustache D’Heurle, tonnelier ; Pierre Joseph Destombes, dégraisseur de laines ; Isidore Gouvrion, cordonnier ; Jean Baptiste Marillier, restaurateur et François Poirier, marchand de vins. Il fut remis en liberté le lendemain.
Louis Henri Gaut, qui a eu deux enfants, s’installa ensuite dans le territoire actuel de Paris. Il était âgé de 45 ans à son décès.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article218791, notice GAUT Louis, Henri par Benoit Willot, version mise en ligne le 31 août 2019, dernière modification le 31 août 2019.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. dép. Val-de-Marne (état-civil). — Arch. Min. Guerre, A 1839. — Service historique de la Défense 1839,9330, cote : 6 J 26, 6 J 128.

Version imprimable Signaler un complément