MOREL Louis-Henri

Par Pierre Baudrier

Né en 1802 ; avocat républicain sous la monarchie de Juillet.

Moulin a fait ses études de droit à Caen, où il a été reçu avocat en 1826, puis à Paris où il fut docteur en 1825. Décoré de la médaille de Juillet. Très actif en droit civil (contestations de testaments, contrefaçons de produits industriels, droit d’auteur, il se fait connaître en politique, en défenseur de la liberté de la presse : La Tribune, Le Corsaire, Le Charivari, La Caricature, Le Franc-Parleur. Il est l’avocat des prévenus dans l’affaire dit du complot des tours de Notre-Dame en janvier 1832, des accusés de la première tentative de régicide contre Louis-Philippe en novembre et des vingt-sept républicains – dont Raspail, Kersausie et des ouvriers de la Société des Droits de l’Homme, accusés d’avoir comploté contre l’Êtat en 1833. C’est sur l’insistance du rabbin Emmanuel Deutz, le père de Simon, que Morel aurait accepté de rédiger, en prenant parti pour Simon Deutz, la brochure Arrestation de Madame, qui fut relue, approuvée et donnée à imprimer par Adolphe Crémieux.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article217907, notice MOREL Louis-Henri par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 10 juillet 2019, dernière modification le 11 juillet 2019.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Jean-Claude Caron, Simon Deutz, un judas romantique, 01350 Ceyzerieu, Champ Vallon, 2019, p. 139.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément